Dentalcare logo

Les sourires de demain

Numéro du cours: 4

Les facteurs biologiques

1. Les antécédents familiaux

Les antécédents familiaux de caries augmentent les risques de l’enfant d’en développer. Les antécédents de la mère ou de la principale personne prenant soin de l’enfant devraient être examinés attentivement afin de déterminer si l’enfant court un risque accru. Il est conseillé d’évaluer les connaissances en santé dentaire de la personne responsable de l’enfant et son attitude face aux soins buccodentaires ou à la littéracie en santé. Les enfants issus de familles défavorisées peuvent présenter un risque plus élevé de développer des caries dentaires. Par ailleurs, les enfants de familles immigrées peuvent présenter un taux de caries plus élevé que les enfants de familles non immigrées.

2. Les habitudes alimentaires

Il conviendrait d’évaluer le type, la consistance et la fréquence de consommation de nourriture solide et liquide afin de déterminer le potentiel cariogène (entraînant des caries). L’alimentation sur demande à l’aide d’un biberon contenant des glucides fermentescibles, l’allaitement au sein sur demande, ainsi que la consommation fréquente de collations contenant du sucre entre les repas augmentent le risque de caries en augmentant la durée de formation d’acide dans la bouche et, par conséquent, le risque de déminéralisation de l’émail.

Laisser un enfant s’endormir avec un biberon contenant du sucre naturel ou ajouté augmente le risque de développer des caries de la petite enfance.

Les facteurs biologiques

Habitudes de sommeil

3. Les affections médicales

Des antécédents médicaux précis et à jour sont essentiels à l’évaluation du risque de formation de caries. Les enfants avec des besoins de santé particuliers courent un risque accru de maladies buccodentaires, dont les caries. Les personnes présentant des troubles mentaux, développementaux ou physiques qui n’ont pas la capacité de comprendre les mesures préventives de santé buccodentaire et d’en assumer la responsabilité ou de coopérer peuvent être plus à risque. Les enfants au système immunitaire fragilisé ou aux troubles cardiaques associés avec l’endocardite pourraient être particulièrement vulnérables aux effets des maladies buccodentaires.

Les médicaments pédiatriques et les boissons nutritionnelles peuvent contenir du sucrose, et les enfants qui prennent régulièrement de tels produits pour des troubles chroniques doivent suivre un programme de prévention plus intensif. Les enfants suivant une radiothérapie pourraient avoir un flux salivaire réduit et nécessiter beaucoup d’attention pour prévenir les caries.

Les facteurs biologiques - Figure 2

Médicaments